Le label britannique Mercury KX, sort en exclusivité et en édition limitée un disque vinyle élaboré à partir de résidus plastiques ramassés sur les plages.

Avec le retour en force du disque vinyle, forcément la question du recyclage et du traitement des déchets plastiques s’impose. En effet, il est juste de rappeler que le polychlorure de vinyle plus communément appelé PVC, est l’une des principales matières utilisées pour la fabrication de nos galettes noires préférées. Le PVC, pire variété de plastiques de notre quotidien. Par ailleurs, il est déclaré comme ultra toxique, selon l’ONG Greenpeace.

Le label anglais Mercury KX, en collaboration avec la manufacture Tangible Format est à l’origine de ce beau projet smart et écolo, baptisé Keynvor (océan en celte).
Les déchets plastiques implantés dans la matière du disque proviennent pour la plupart de la plage des Cornouailles.


Le titre, est un morceau exclusif du chanteur folk Nick Mulvey en collaboration avec le compositeur Sebastien Plano. Pour pousser l’idée jusqu’à l’extreme, des échantillons sonores prélevés à même l’océan donnent la part belle à la composition musicale.

La totalité des 105 exemplaires ont trouvé preneur en un temps record. Et la bonne nouvelle, c’est que la recette sera en totalité reversée à l’ONG britannique Surfers Against Sewage. Cette dernière milite pour la protection des côtes maritimes et des plages anglaises.

Une belle façon de boucler la boucle, tout en surfant sur la vague de sensibilisation autour du zéro déchet. Le tout en musique !

Please Share: